( 26 avril, 2011 )

Le vieu ( le vieux)

 

Peur in biton Chérentais o thieur offart à son pèyis , o seunes et o ghens de soun’ endrét , ine souéssantaine de mots sont à suffisance . A suffisance peur désit in oumajhe o grand’père , le vieu, l’ancien qu’a tombé son bounet d’vant la bazitouére emprés in siéque sus thielle tare . Peur l’y et peur les mondes de thieu long : 60 mots , mots de raspect et d’houneur , en chérentais, o Chérentais .
Jhe tape ma goule , jh’en é écrissé quaziment outant qu’l'y ! Ol en manque troués teurjho :     Sounette de Boun’ ap’tit .

Pour un homme Charentais au coeur offert à sa région , à sa famille et aux gens de son pays, une soixantaine de mots auront suffit . Suffit pour dire un hommage à son grand père , le vieux , l’ancien qui a salué la mort de son bonnet après 1 siècle de vie sur cette terre . Pour lui et pour les gens d’ici : 60 mots …. Mots de respect et d’honneur en langue charentaise , pour les charentais .

Je dois me taire , j’ai deja écrit autant de mots que lui .  Manquent quand même trois mots :
 Sonnet  de  Gaston Navarre ( Boun ‘ ap’tit )

 

 

 

Virez-vous, més enfants !
Vouéla le vieu qui passe,
Accorpi peur lés z’ans,
tenant la tête basse.

Sés piaux, devenus biancs,
Sembiant de la filasse;
Sés membres sont trembiants.
Sa machouère feurlasse.

Piéghé sus son bâton sarvant à se tenit,
Allant à la branlouère.
Se train-nant aquenit ;

Avançant chaque jhour vers la grande essiyouère
Vour y chérat, bâzit.
Gardons-en la mèmouère.

Publié dans patois audio par
Commentaires fermés

Pas de commentaires à “ Le vieu ( le vieux) ”

Fil RSS des commentaires de cet article.

|